Le véhicule autonome, oui, mais au service de l’humain – par Gérard Hernja