La mobilité est un facteur clé de l’insertion sociale et de l’accès à l’emploi. Le laboratoire a voulu comprendre les actions et les projets qui fonctionnent à l’étranger afin d’identifier les enseignements que l’on peut en tirer pour la France.

Sur quelle conception de la mobilité inclusive, la mobilité accessible à tous, les politiques mises en place à l’étranger reposent-elles ? Quels acteurs s’en saisissent et avec quels modes de coordination et de soutien entre société civile, autorités de transports, gouvernement et entreprises ? Quelles sont les actions mises en place et les projets qui fonctionnent ? Et bien sûr, comment tirer parti de ces enseignements pour le cas français ?

Cette étude se concentre sur cinq zones géographiques aux approches singulières (Canada, Danemark, Japon, Royaume-Uni et Union Européenne) et sur 17 projets repérés à travers le monde.

Sans prétendre à une transférabilité pure et simple, les bonnes pratiques sont autant de projets innovants, porteurs, et riches d’enseignements pour le cas français. Ils fournissent une base de réflexion aux acteurs impliqués dans la mobilité inclusive, qu’ils soient publics, privés ou associatifs.