Le Laboratoire de la Mobilité Inclusive et la Fabrique des Mobilités s’associent pour lancer un appel à projet dans l’idée de proposer de nouvelles offres de services de mobilité.

La Fabrique des Mobilités est un projet initié par l’ADEME pour la mobilité intelligente et durable.

Le développement des technologies numériques dans le domaine des transports et de la mobilité apporte des solutions souples et économes pour améliorer les conditions de déplacements des personnes et des marchandises, renforcer les performances techniques et organisationnelles des systèmes de transport, accroître leur efficacité énergétique et réduire leurs effets négatifs sur l’environnement.

Dans ce cadre, l’ADEME met en place, avec le concours de nombreux partenaires – startups et entrepreneurs, industriels et territoires, incubateurs et accélérateurs… – la Fabrique des Mobilités, un accélérateur d’innovations associant les acteurs d’écosystèmes industriels, pour faciliter l’accès aux ressources, accompagner les entrepreneurs, capitaliser et relier les dynamiques au niveau local, national et international. Son objectif principal est d’accélérer l’arrivée sur le marché des initiatives françaises et européennes, pour les aider à prendre de vitesse leurs concurrents et à occuper rapidement des positions dominantes sur de nouvelles activités.

La Fabrique des Mobilités c’est déjà plus de 35 partenaires : des acteurs industriels, territoires, laboratoires, écoles d’ingénieurs, structures d’incubation et d’accélération…

Dès lors, il s’agit pour le Laboratoire de la Mobilité Inclusive et la Fabrique des Mobilités d’identifier les acteurs et initiatives les plus prometteurs, et de s’y associer en y apportant leurs moyens financiers et/ou leur expertise ainsi que leur poids institutionnels pour tirer les enseignements et promouvoir ces initiatives.

Cet appel à projet a pour objectif de :
– détecter les acteurs (startups, entreprises, collectivités locales, structures de l’économie sociale ou solidaire…) dont les produits ou services permettent d’améliorer la mobilité des personnes en précarité.
– Expérimenter sur le court terme (12 mois à compter de la sélection) les solutions proposées à travers 3 projets pilotes opérationnels sur des territoires.