LES TRAVAUX DU LABORATOIRE

3 octobre 2018

Des Assises à la loi LOM

Le 19 septembre 2018, Élisabeth Borne, ministre en charge des Transports, lançait les Assises nationales de la mobilité, socle de la future loi d’orientation des mobilités.
10 juillet 2018

Cartographie des plateformes de mobilité en France

Élaborée par Le Laboratoire de la Mobilité Inclusive, cette carte interactive recense près d’une centaine d’opérateurs multi-services et plateformes de mobilité dans l’hexagone.
15 février 2018

Au cœur des Assises nationales de la mobilité

Lancées en septembre 2017 par Elisabeth Borne, ministre chargée des transports, les Assises nationales de la mobilité se sont déroulées jusqu'en décembre 2017 avec pour objectif de préparer la future loi d'orientation des mobilités.

LE LABORATOIRE DE LA MOBILITÉ INCLUSIVE EN 4 MOTS-CLÉS

RASSEMBLER
les acteurs publics, privés et la société civile, concernés par le sujet, pour réfléchir et partager des expériences concrètes, dans une démarche de co-construction.

FAIRE EMERGER
le thème de l’accès à la mobilité dans le débat public.

FOURNIR
des données et analyses objectives pour développer une meilleure compréhension du frein que peut représenter la mobilité

CONCEVOIR
des solutions de mobilité innovantes, accessibles à tous.

Découvrir le Laboratoire de la Mobilité Inclusive en vidéo

Connaître le Laboratoire de la Mobilité inclusive !

La mobilité est un facteur clé d’insertion sociale et de développement économique. En France, 20% des personnes en âge de travailler rencontrent des difficultés de mobilité.

Depuis sa création en 2013,  le LMI soutient le développement d’une mobilité pour tous. Le Laboratoire se positionne comme un centre de ressources et d’expertises et comme un partenaire institutionnel, acteur incontournable du débat public.

Il s’est donné pour mission de produire des données et des analyses permettant de mieux comprendre les obstacles à la mobilité ainsi que d’expérimenter et de proposer des solutions innovantes de l’apprentissage du déplacement, à sa réalisation.

Le laboratoire  se compose de 19 membres issus des  sphères publiques et privées de la société, tous réunis autour de la volonté d’agir en faveur de la mobilité des publics les plus vulnérables.